Guillaume Letellier Information contact@guillaume-letellier.fr Guillaume Letellier Information Contact
Penthouse

Caractère typographique
(en cours)
Note

Afin de profiter d’une meilleure expérience visuelle,
il vous est recommandé de consulter ce site web
sur ordinateur. Merci de votre visite.
Contact

Toute demande, remarque ou proposition
de projet est la bienvenue, ici.
Designer graphique et typographique indépendant
Châtillon, Hauts-de-Seine (FR)
2021-01-18 14.23.40.jpg
Page 13
2021-01-18 14.23.14.jpg
Page 11
2021-01-15 16.57.32.jpg
Test d’impression
Objets trouvés, Olivier
Dans les Bois de Clamart, Meudon, Saint-Cucufa, des vestiges de la guerre de 1870. Sortis de terre, puis recueillis au creux d’une main. Rendre hommage à un geste, celui d’un homme en cotte bleue. Garder une trace d’une part de sa collection. À échelle humaine, à l’échelle de la main d’Olivier.

210 × 290 mm | 24 pages
Imprimé à 5 exemplaires
Objets trouvés, Olivier
Dans les Bois de Clamart, Meudon, Saint-Cucufa, des vestiges de la guerre de 1870. Sortis de terre, puis recueillis au creux d’une main. Rendre hommage à un geste, celui d’un homme en cotte bleue. Garder une trace d’une part de sa collection. À échelle humaine, à l’échelle de la main d’Olivier.

210 × 290 mm | 24 pages
Imprimé à 5 exemplaires
2021-02-05 14.46.26.mov
Exemple d’utilisation
RIBOCA2 – The 2nd Riga International Biennal of Contemporary Art
Catalogue de l’exposition and suddenly it all blossoms
« Le 14 mars, deux mois avant l’ouverture prévue de and suddenly it all blossoms, alors que la pandémie de Covid-19 se propageait de manière préoccupante, la décision de sus-
pendre les préparatifs de la biennale a dû être prise, provoquant l’interruption de l’instal-
lation et l’annonce d’un report indéterminé. […] Nous considérons les ruines comme des lieux de potentiel, et en gardant ces traces d’effondrements, nous accueillons le dia-
logue avec nos fantômes, acceptant d’être hantés. Le catalogue entre vos mains, réalisé par The Laboratory of Manuel Bürger, adopte le même principe et reflète les chan-
gements intervenus ces derniers mois. Tout au long du livre, vous trouverez les détails
du catalogue d’origine, accompagnés des modifications subséquentes qui ont dû être faites. Cette publication photocopiée fait écho à la situation-même de l’événement : sachant que le catalogue d’origine a disparu, nous ne sommes en mesure d’en proposer qu’une version fantôme. » (Traduction d’après le texte de Rebecca Lamarche-Vadel)

Lire ici le texte intégral en anglais.

Édité par
Thomas Jeppe, Rebecca Lamarche-Vadel, Jānis Lipšāns, Olga Sivel

Textes de
Anastasia Blokhina, Claire Contamine,
Lou Ferrand, Rebecca Lamarche-Vadel, Orane Stalpers, Vents Vīnbergs

Conçu avec et pour
The Laboratory of Manuel Bürger / Collaboratoires MB

Publié à l'occasion de la 2e biennale internationale d'art contemporain de Riga, and suddenly it all blossoms, du 26 août
au 13 septembre 2020 par Riga Biennial Foundation

210 × 297 mm | 88 pages
Imprimé à 3000 exemplaires
Biennale internationale d’art contemporain
Catalogue de la biennale RIBOCA 2
« Le 14 mars, deux mois avant l’ouverture prévue de and suddenly it all blossoms, alors que la pandémie de Covid-19 se propageait de manière préoccupante, la décision de suspendre les préparatifs de la biennale a dû être prise, provoquant l’interruption de l’installation et l’annonce d’un report indéterminé. […] Nous considérons les ruines comme des lieux de potentiel, et en gardant ces traces d’effondrements, nous accueillons le dialogue avec nos fantômes, acceptant d’être hantés. Le catalogue entre vos mains, réalisé par The Laboratory of Manuel Bürger, adopte le même principe et reflète les changements intervenus ces derniers mois. Tout au long du livre, vous trouverez les détails du catalogue d’origine, accompagnés des modifications subséquentes qui ont dû être faites. Cette publication photocopiée fait écho à la situation-même de l’événement : sachant que le catalogue d’origine a disparu, nous ne sommes en mesure d’en proposer qu’une version fantôme. » (Traduction d’après le texte de Rebecca Lamarche-Vadel)

Lire ici le texte intégral en anglais.

Édité par Thomas Jeppe, Rebecca Lamarche-Vadel, Jānis Lipšāns, Olga Sivel
Textes de Anastasia Blokhina, Claire Contamine, Lou Ferrand, Rebecca Lamarche-Vadel, Orane Stalpers, Vents Vīnbergs

Conçu avec et pour
The Laboratory of Manuel Bürger /
Collaboratoires MB


Publié à l'occasion de la 2e biennale internationale d'art contemporain de Riga, and suddenly it all blossoms, du 26 août au 13 septembre 2020 par Riga Biennial Foundation

210 × 297 mm | 88 pages
Imprimé à 3000 exemplaires
2021-02-04 11.31.05.mov
Exemple d’utilisation
2021-02-04 11.25.25.jpg
Page 111
2021-02-04 11.23.22.jpg
Page 217
2021-02-03 10.53.47.mov
Exemple d’utilisation
2021-02-03 10.49.19.mov
Exemple d’utilisation
Olia Lialina – Net Artist
Monographie de l’artiste internationale pionnière du net art
« Cette première monographie de l’artiste internationale pionnière du net art permet de (re)découvrir cette pratique artistique tou-
jours contemporaine, nous invitant à plonger dans les spécificités du médium internet (flux, URL, protocoles, etc.), et esquissant une archéologie des médias. Publié à l’occa-
sion de l'exposition Olia Lialina, Some-
thing For Everyone
à l’Espace multimédia Gantner, Bourogne, du 12 septembre au 22 novembre 2020. Olia Lialina (née en 1971 à Moscou, vit et travaille à Stuttgart) est l’une des pionnières du net art, membre du groupe net.art aux côtés des artistes Heath Bunting, Vuk Ćosić, Jodi et Alexei Shulgin, fondatrice du site Art Teleportacia, l’un des premiers sites d'exposition virtuelle. »
(les Presses du réel)

Édité par Valérie Perrin

Textes de
Michael Connor, Annet Dekker, Ed Halter, Olia Lialina, Valérie Perrin, Katrina Sluis

Conçu avec et pour
The Laboratory of Manuel Bürger / Collaboratoires MB

Publié par
l’Espace multimédia Gantner
et les Presses du réel

Paru en octobre 2020
Édition bilingue français / anglais

148 × 210 mm | 224 pages
Imprimé à 500 exemplaires
Olia Lialina – Net Artist
Monographie de la pionnière du net art
« Cette première monographie de l’artiste internationale pionnière du net art permet de (re)découvrir cette pratique artistique toujours contemporaine, nous invitant à plonger dans les spécificités du médium internet (flux, URL, protocoles, etc.), et esquissant une archéologie des médias. Publié à l’occasion de l'exposition Olia Lialina, Something For Everyone à l’Espace multimédia Gantner, Bourogne, du 12 septembre au 22 novembre 2020. Olia Lialina (née en 1971 à Moscou, vit et travaille à Stuttgart) est l’une des pionnières du net art, membre du groupe net.art aux côtés des artistes Heath Bunting, Vuk Ćosić, Jodi et Alexei Shulgin, fondatrice du site Art Teleportacia, l’un des premiers sites d'exposition virtuelle. »
(les Presses du réel)

Édité par Valérie Perrin
Textes de Michael Connor, Annet Dekker, Ed Halter, Olia Lialina, Valérie Perrin, Katrina Sluis

Conçu avec et pour
The Laboratory of Manuel Bürger /
Collaboratoires MB


Publié par l’Espace multimédia Gantner
et les Presses du réel

Paru en octobre 2020
Édition bilingue français / anglais

148 × 210 mm | 224 pages
Imprimé à 500 exemplaires
2020-03-16 14.09.04.png
Monograme conçu à Maison Kitsuné
pour la collection Printemps-Été 2020,
apparu dans The Pink Prince
© Darren Black
2020-03-13 13.48.26.png
Imprimé Rainbow Fox conçu à Maison Kitsuné pour la collection Printemps-Été 2020
© Mia Dabrowski
2019-12-06 17.53.14.jpg
Monograme conçu à Maison Kitsuné
pour la collection Printemps-Été 2020
© Sam Rock
2019-06-19 16.04.50.jpg
Monograme conçu à Maison Kitsuné
pour la collection Printemps-Été 2020
© Shoji Fujii
2019-06-19 16.01.33.jpg
Monograme conçu à Maison Kitsuné
pour la collection Printemps-Été 2020
© Shoji Fujii
2019-06-19 15.58.02.jpg
Imprimé Camo Fox conçu à Maison Kitsuné pour la collection Printemps-Été 2020
© Shoji Fujii
2019-06-19 15.55.38.jpg
Imprimé Rainbow Fox conçu à Maison Kitsuné pour la collection Printemps-Été 2020
© Shoji Fujii
2019-06-13 12.16.54.jpg
Imprimé Camo Fox conçu à Maison Kitsuné pour la collection Printemps-Été 2020
2019-05-17 13.00.49.jpg
Imprimé Rainbow Fox conçu à Maison Kitsuné pour la collection Printemps-Été 2020
2019-04-23 14.07.40.jpg
Monograme conçu à Maison Kitsuné
pour la collection Printemps-Été 2020 (échantillon)
Maison Kitsuné SS20
Monogramme et imprimés pour la collection Printemps-Été 2020
« Les manteaux étaient particulièrement marquants. Une des pièces phares était un mackintosh orange vitaminé travaillé autour d’un monogramme laissant apparaître un
‘K’ renversé, évoquant les oreilles du renard.
Le renard emblématique de la maison, tourné dans un sens puis un autre, facilement discer-
nable, comme par moments insaisissable
(le camouflage en est un exemple). ‘C’est une chasse au renard,’ plaisante Yuni [Ahn]. ‘Je veux que les gens se sentent enjoués.’ » (Traduction d’après l’article de Tina Isaac-Goizé pour Vogue Runway)

Lire ici le texte intégral en anglais.

Conception d’un monogramme à l’occasion du lancement de la collection Printemps-Été 2020, accompagné de différents imprimés, tels qu’un motif camouflage uniquement composé de renards enchevêtrés, ou bien une famille de renards multicolores imprimés
sur fond irisé.
Maison Kitsuné SS20
Conception d’un monogramme
« Les manteaux étaient particulièrement marquants. Une des pièces phares était un mackintosh orange vitaminé travaillé autour d’un monogramme laissant apparaître un ‘K’ renversé, évoquant les oreilles du renard. Le renard emblématique de la maison, tourné dans un sens puis un autre, facilement discernable, comme par moments insaisissable (le camouflage en est un exemple). ‘C’est une chasse au renard,’ plaisante Yuni [Ahn]. ‘Je veux que les gens se sentent enjoués.’ » (Traduction d’après l’article de Tina Isaac-Goizé pour Vogue Runway)

Lire ici le texte intégral en anglais.

Conception d’un monogramme à l’occasion du lancement de la collection Printemps-Été 2020, accompagné de différents imprimés, tels qu’un motif camouflage uniquement composé de renards enchevêtrés, ou bien une famille de renards multicolores imprimés sur fond irisé.
2019-12-31 12.19.26.mov
Lettrage conçu à Maison Kitsuné
pour la collection Automne-Hiver 2019–20
2019-12-19 13.24.03.png
Lettrage conçu à Maison Kitsuné
pour la collection Automne-Hiver 2019–20,
apparu dans Fucking Young Issue 15th: Aliens
© Valentin Fabre
Design graphique, Cordova Canillas
2019-10-11 15.51.08.png
Lettrage conçu à Maison Kitsuné
pour la collection Automne-Hiver 2019–20
© Shoji Fujii
2019-08-26 09.32.17.png
Lettrage conçu à Maison Kitsuné
pour la collection Automne-Hiver 2019–20
© Young Franco
2019-07-18 14.52.23.jpg
Lettrage conçu à Maison Kitsuné
pour la collection Automne-Hiver 2019–20
2019-05-15 13.32.21.jpg
Imprimé & lettrage conçus à Maison Kitsuné pour la collection Automne-Hiver 2019–20
© Hugo Comte
2019-04-26 15.27.15.jpg
Lettrage conçu à Maison Kitsuné
pour une semelle de chaussure de la collection Automne-Hiver 2019–20 (proposition)
2019-03-21 18.25.44.jpg
Imprimé conçu à Maison Kitsuné
pour le troisième anniversaire de NEWoMan Shinjuku
2018-11-22 12.46.21.jpg
Lettrage conçu à Maison Kitsuné
pour une semelle de chaussure de la collection Automne-Hiver 2019–20 (proposition)
2018-11-12 10.55.34.jpg
Imprimé Disc Cover conçu à Maison Kitsuné pour la collection Automne-Hiver 2019–20 (échantillons)
2018-11-12 10.55.27.jpg
Lettrage conçu à Maison Kitsuné
pour la collection Automne-Hiver 2019–20 (échantillon)
Maison Kitsuné FW19/20
Imprimés et lettrages pour la collection Automne-Hiver 2019–20
« Maison Kitsuné dévoile sa première campagne sous la direction artistique de
Yuni Ahn, marquant le début d’un nouveau chapitre pour la marque. Inspirée de la House Music des 90s, la collection Automne-Hiver 2019–20 explore les racines musi-
cales de Maison Kitsuné. Entre simplicité et sophistication, décontraction et rigueur formelle, les silhouettes conjuguent subtile-
ment tailoring maîtrisé, influences street-
wear, envie de confort et de praticité. Pré-
sentée en janvier 2019 lors de la Fashion Week de Paris, House Kitsuné dessine les fondations d’une vision réinventée de l’homme et de la femme Maison Kitsuné. »
(Maison Kitsuné)

Conception de lettrages, imprimés et logos influencés par ceux des premiers labels
de House, et certains flyers des Acid House parties.

© Kevin Buitrago

Maison Kitsuné FW19/20
Conception de lettrages et d’imprimés
« Maison Kitsuné dévoile sa première campagne sous la direction artistique de Yuni Ahn, marquant le début d’un nouveau chapitre pour la marque. Inspirée de la House Music des 90s, la collection Automne-Hiver 2019–20 explore les racines musicales de Maison Kitsuné. Entre simplicité et sophistication, décontraction et rigueur formelle, les silhouettes conjuguent subtilement tailoring maîtrisé, influences street-wear, envie de confort et de praticité. Présentée en janvier 2019 lors de la Fashion Week de Paris, House Kitsuné dessine les fondations d’une vision réinventée de l’homme et de la femme Maison Kitsuné. » (Maison Kitsuné)

Conception de lettrages, imprimés et logos influencés par ceux des premiers labels de House, et certains flyers des Acid House parties.

© Kevin Buitrago

2019-05-07 18.34.39.jpg
Lettrage conçu à Maison Kitsuné
pour l’entité Kitsuné Showcase (proposition)
2019-02-05 22.28.38.jpg
Lettrage conçu pour Kitsuné Musique
à Maison Kitsuné (proposition)
2018-08-29 14.40.36.mp4
Jumping fox conçu pour Kitsuné Musique
à Maison Kitsuné (proposition)
Identité visuelle de Kitsuné Musique
Lettrage et logo à l’occasion de la refonte de Kitsuné Musique (proposition non retenue)
« La philosophie de Kitsuné Musique a toujours été de dénicher le potentiel des artistes encore méconnus pour les mettre sur le devant de la scène. Le label parisien a commencé son activité musicale en sortant les singles de groupes prometteurs, et en commissionnant pour chacun des remixes par des producteurs et DJs tout autant talentueux. » (Maison Kitsuné)

En 2019, Kitsuné Musique est sur le point
de changer son image et vise une cohérence visuelle entre les nombreuses entités qui composent le label (Kitsuné Afterwork, Kitsuné Club Night, Kitsuné Showcase, etc.)
Ici, une proposition de lettrage, fait de courbes contrastées et d’empreinte méca-
nique. Un logo des lettres K & M, moyeux autour desquels se joue une danse, entre pleins et déliés, de ruban magnétique.

Identité visuelle de Kitsuné Musique
Lettrage et logo (proposition non retenue)
« La philosophie de Kitsuné Musique a toujours été de dénicher le potentiel des artistes encore méconnus pour les mettre sur le devant de la scène. Le label parisien a commencé son activité musicale en sortant les singles de groupes prometteurs, et en commissionnant pour chacun des remixes par des producteurs et DJs tout autant talentueux. » (Maison Kitsuné)

En 2019, Kitsuné Musique est sur le point de changer son image et vise une cohérence visuelle entre les nombreuses entités qui composent le label (Kitsuné Afterwork, Kitsuné Club Night, Kitsuné Showcase, etc.) Ici, une proposition de lettrage, fait de courbes contrastées et d’empreinte mécanique. Un logo des lettres K & M, moyeux autour desquels se joue une danse, entre pleins et déliés, de ruban magnétique.

2018-07-10 17.37.36.jpg
Lettrage conçu à Maison Kitsuné
pour la collection Printemps-Été 2019
2018-07-09 12.38.57.jpg
Lettrage conçu à Maison Kitsuné
pour la collection Printemps-Été 2019
2018-07-09 12.28.01.jpg
Lettrage conçu à Maison Kitsuné
pour la collection Printemps-Été 2019
Maison Kitsuné SS19
Lettrage pour la collection Printemps-Été 2019
« Maison Kitsuné embarque pour un voyage sur la Riviera ligure à l’occasion de sa collection SS19, Ancora Tu. De Milan à Favignana, la traversée nous réserve une vague d’imprimés rafraîchissants aux couleurs solaires. Les tons bleu et beige pour la mer et les murs de tuffeau, associés à des touches de blanc et de gris pâle, des notes
de vert, de rouge et de jaune. On trouvera également des motifs de cartes postales ou un itinéraire de vacances sur tee-shirts et souvenir jackets, parés de citrons, broderies, patchs et rivets argentés. »
(Traduction d’après l’article de Jonathan Sawyer pour Highsnobiety)

Lire ici le texte intégral en anglais.

Un lettrage aux empattements singuliers qui rappellent les affiches de certains films
de Fellini ou de Bolognini, voire quelques enseignes de glaciers romains. Chacune des lettres a été pensée et dessinée de manière
à être à la fois brodée sur veste en crêpe de coton et imprimée sur tee-shirt.
Maison Kitsuné SS19
Conception d’un lettrage
« Maison Kitsuné embarque pour un voyage sur la Riviera ligure à l’occasion de sa collection SS19, Ancora Tu. De Milan à Favignana, la traversée nous réserve une vague d’imprimés rafraîchissants aux couleurs solaires. Les tons bleu et beige pour la mer et les murs de tuffeau, associés à des touches de blanc et de gris pâle, des notes de vert, de rouge et de jaune. On trouvera également des motifs de cartes postales ou un itinéraire de vacances sur tee-shirts et souvenir jackets, parés de citrons, broderies, patchs et rivets argentés. » (Traduction d’après l’article de Jonathan Sawyer pour Highsnobiety)

Lire ici le texte intégral en anglais.

Un lettrage aux empattements singuliers qui rappellent les affiches de certains films de Fellini ou de Bolognini, voire quelques enseignes de glaciers romains. Chacune des lettres a été pensée et dessinée de manière à être à la fois brodée sur veste en crêpe de coton et imprimée sur tee-shirt.
2019-02-13 00.46.16.jpg
Détail de la jaquette du single
Same Routine, Flynn & Audi Bamer
Design graphique, Carsten Poelking
2019-02-13 00.46.15.jpg
Détail de la jaquette du single
Same Routine, Flynn & Audi Bamer
Design graphique, Carsten Poelking
2018-03-22 14.50.33.png
Affiche specimen à l’occacion
du lancement de la fonderie e162.eu,
disponible sur e162.eu
2018-03-15 09.36.01.png
« & » du Ventoux Light
2018-01-07 15.06.31.jpg
Smiley composé en Ventoux Light,
sérigraphié rouge sur blanc
Mannequin: Lucas
2017-01-26 11.09.56.mov
Ventoux Light (test d’impression)
Ventoux Light
Réhabilitation d’un caractère typographique
Adaptation d’un caractère dit de fantaisie puisé dans un catalogue de la Fonderie Turlot (1900), Ventoux s’inscrit dans la famille des romains penchés. Caractère fin et généreuse-
ment contrasté, au sein duquel les gouttes et les empattements se remarquent, s’affirment. Un air d’extravagance, de délicatesse et d’insolence qu’illustre ce caractère à l’appa-
rence mouchetée, dentelée.

Exemple d’utilisation
Ventoux Light
Réhabilitation d’un caractère typographique
Adaptation d’un caractère dit de fantaisie puisé dans un catalogue de la Fonderie Turlot (1900), Ventoux s’inscrit dans la famille des romains penchés. Caractère fin et généreusement contrasté, au sein duquel les gouttes et les empattements se remarquent, s’affirment. Un air d’extravagance, de délicatesse et d’insolence qu’illustre ce caractère à l’apparence mouchetée, dentelée.
2017-11-07 20.58.37.jpg
Vernissage de l’exposition
2017-11-07 20.51.55.jpg
Vernissage de l’exposition
2017-11-07 20.47.23.jpg
Vernissage de l’exposition
2017-11-07 19.08.35.jpg
Détail de l’exposition
SANS-TITRE 21
50 × 50 mm
2017-11-07 09.41.09.jpg
Flyer de l’exposition
tagueurdu92
Exposition personnelle de soixante-neuf photographies
« Instagram permet de partager ses photo-
graphies et ses vidéos avec son réseau d’amis, de fournir une appréciation positive (fonction ‘j’aime’) et de laisser des com-
mentaires sur les clichés déposés par les autres utilisateurs. » (Wikipédia.org)

Exposition de clichés publiés sur Instagram sous le nom de tagueurdu92. Imprimés pour l’occasion à leur taille d’origine (144 × 144 pixels, soit 50,8 × 50,8 mm).

Exposition à l’Espace Manufacture, Issy-
les-Moulineaux du 2 au 30 novembre 2017, co-organisée avec l’Espace Icare

tagueurdu92
Exposition personnelle de 69 photographies
« Instagram permet de partager ses photographies et ses vidéos avec son réseau d’amis, de fournir une appréciation positive (fonction ‘j’aime’) et de laisser des commentaires sur les clichés déposés par les autres utilisateurs. » (Wikipédia.org)

Exposition de clichés publiés sur Instagram sous le nom de tagueurdu92. Imprimés pour l’occasion à leur taille d’origine (144 × 144 pixels, soit 50,8 × 50,8 mm).

Exposition à l’Espace Manufacture, Issy-les-Moulineaux du 2 au 30 novembre 2017, co-organisée avec l’Espace Icare

2017-06-30 18.17.56.mov
Exemple d’utilisation
Rapport avec le stage
Trois mois au sein du Laboratory of Manuel Bürger
« Nous concevons avec un jeu référentiel distinctif, reliant les questions socio-poli-
tiques par la narration. Notre approche améliore la perception du public, en aug-
mentant et en développant la réalité. Nous communiquons dans de nombreux langages – célébrant et façonnant un monde hétéro-
gène. » (Traduction d’après le site web de The Laboratory of Manuel Bürger / Colla-
boratoires MB)

Lire ici le texte intégral en anglais.

Ensemble de captures du temps, d’images, d’illustrations, de travaux en cours se voulant le récit d’un quotidien construit de décou-
vertes et livré sans retenue. L’ouvrage est pensé de manière chronologique et n’exclut aucun jour passé à Berlin. Voici le partage d’un vécu, d’une expérience qui commença le samedi 12 mars 2016 à Schönefeld, l’aéroport sud de Berlin. […]

Expérience du 14 mars au 14 juin 2016

130 × 244 mm | 276 pages
Rapport avec le stage
The Laboratory of Manuel Bürger
« Nous concevons avec un jeu référentiel distinctif, reliant les questions socio-politiques par la narration. Notre approche améliore la perception du public, en augmentant et en développant la réalité. Nous communiquons dans de nombreux langages – célébrant et façonnant un monde hétérogène. » (Traduction d’après le site web de The Laboratory of Manuel Bürger / Collaboratoires MB)

Lire ici le texte intégral en anglais.

Ensemble de captures du temps, d’images, d’illustrations, de travaux en cours se voulant le récit d’un quotidien construit de découvertes et livré sans retenue. L’ouvrage est pensé de manière chronologique et n’exclut aucun jour passé à Berlin. Voici le partage d’un vécu, d’une expérience qui commença le samedi 12 mars 2016 à Schönefeld, l’aéroport sud de Berlin. […]

Expérience du 14 mars au 14 juin 2016

130 × 244 mm | 276 pages
2021-01-28 12.13.22.mov
Exemple d’utilisation
The Viewer and Typographic Staging in the Moving Image
Version anglaise d’un mémoire écrit et conçu en français
Cet infini voyage du regard dans l’image filmée. Comme dirait Georges Duhamel,
je ne peux plus penser ce que je veux,
les images mouvantes se substituent à mes propres pensées
. […] Christian Metz, à propos du cinéma, parle de pulsion scopique et de pulsion invocante, respectivement,
de désir de voir et d’entendre. […] Des séquences qui réunissent, dans la même image et simultanément, des textes, des images, des sons, comme des acteurs jouant ensemble, sur la même scène en symphonie ou en autonomie. Le spectateur, devant ce type d’images filmées, adopte-t-il toujours
la même position ?

Version anglaise

108 × 192 mm | 24 pages
The Viewer and Typographic Staging
in the Moving Image
Cet infini voyage du regard dans l’image filmée. Comme dirait Georges Duhamel, je ne peux plus penser ce que je veux, les images mouvantes se substituent à mes propres pensées. […] Christian Metz, à propos du cinéma, parle de pulsion scopique et de pulsion invocante, respectivement, de désir de voir et d’entendre. […] Des séquences qui réunissent, dans la même image et simultanément, des textes, des images, des sons, comme des acteurs jouant ensemble, sur la même scène en symphonie ou en autonomie. Le spectateur, devant ce type d’images filmées, adopte-t-il toujours la même position ?

Version anglaise d’un mémoire écrit et réalisé

108 × 192 mm | 24 pages
2015-10-02 19.03.24.mov
Exemple d’utilisation
2015-10-02 19.01.02.jpg
Aperçu de la quatrième de couverture
2015-10-02 18.47.64.jpg
Aperçu de la première de couverture
La Lecture sur écran, regards de 1994 à 2014
Textes choisis et mis en forme
« L’écrit sur écran, avec l’hypertexte et les réseaux, est désormais ‘un texte mobile, kaléidoscopique, qui présente ses facettes, tourne, se plie et se déplie à volonté devant le lecteur’. » (Pierre Lévy, cité par Martine Poulain, dans Littérature, écriture, lecture, Bulletin des bibliothèques de France en ligne, no 1, 1996)

« Le codex suppose un temps linéaire et mesurable, une origine et une fin, et par con-
séquent une conception unilinéaire de la causalité. Tout y est inscrit dans une même chronologie, ce qui a conduit à surinvestir
la notion d’Histoire comme mesure univer-
selle et comme explication du monde, alors que le texte électronique va nous amener
à nous détacher de l’histoire et nous ouvrir sur une conception de la causalité multifac-
torielle, une conception constamment actua-
lisée de l’histoire, une prise en compte de chronologies différentes et néanmoins simul-
tanées. » (Michel Melot, Le Livre comme forme symbolique, conférence tenue dans le cadre de l’École de l’Institut du livre, 2004)

Retracer l’apparition progressive de nou-
veaux supports de lecture à travers un corpus d’entretiens, d’articles et d’enquêtes publiés sur Internet entre 1994 et 2014. Un ensemble de témoignages présenté de manière chrono-
logique sur le livre numérique, mettant en relief les spécificités techniques du livre imprimé. Dépliants, jeux de matières entre les différents types de textes, la manière dont ils se renvoient les uns aux autres et coha-
bitent au sein d’un même espace, etc.

Textes de Nicolas Ancion, Alex Andrachmes, Guy Antoine, Sylvaine Arabo, Alistair
Barr, Emmanuel Barthe, François Bon, Roger Chartier, Jacques Crinon, Alexandre Debouté, Patrice Desmedt, Christian Gautellier, Alain Giffard, Hubert Guillaud, Josiane Jouët, Raphaële Karayan, Marie Lebert, Sophie Lherm, Catherine Lupovici, Michel Melot, Dominique Pasquier, Martine Poulain, Philippe Renaut, Lisa Richwine, Frédérique Roussel, Serge Tisseron, Christian Vandendorpe, Denis Zwirn.

140 × 210 mm | 180 pages
La Lecture sur écran, regards de 1994 à 2014
Textes choisis et mis en forme
« L’écrit sur écran, avec l’hypertexte et les réseaux, est désormais ‘un texte mobile, kaléidoscopique, qui présente ses facettes, tourne, se plie et se déplie à volonté devant le lecteur’. » (Pierre Lévy, cité par Martine Poulain, dans Littérature, écriture, lecture, Bulletin des bibliothèques de France en ligne, no 1, 1996)

« Le codex suppose un temps linéaire et mesurable, une origine et une fin, et par conséquent une conception unilinéaire de la causalité. Tout y est inscrit dans une même chronologie, ce qui a conduit à surinvestir la notion d’Histoire comme mesure universelle et comme explication du monde, alors que le texte électronique va nous amener à nous détacher de l’histoire et nous ouvrir sur une conception de la causalité multifactorielle, une conception constamment actualisée de l’histoire, une prise en compte de chronologies différentes et néanmoins simultanées. » (Michel Melot, Le Livre comme forme symbolique, conférence tenue dans le cadre de l’École de l’Institut du livre, 2004)

Retracer l’apparition progressive de nouveaux supports de lecture à travers un corpus d’entretiens, d’articles et d’enquêtes publiés sur Internet entre 1994 et 2014. Un ensemble de témoignages présenté de manière chronologique sur le livre numérique, mettant en relief les spécificités techniques du livre imprimé. Dépliants, jeux de matières entre les différents types de textes, la manière dont ils se renvoient les uns aux autres et cohabitent au sein d’un même espace, etc.

Textes de Nicolas Ancion, Alex Andrachmes, Guy Antoine, Sylvaine Arabo, Alistair Barr, Emmanuel Barthe, François Bon, Roger Chartier, Jacques Crinon, Alexandre Debouté, Patrice Desmedt, Christian Gautellier, Alain Giffard, Hubert Guillaud, Josiane Jouët, Raphaële Karayan, Marie Lebert, Sophie Lherm, Catherine Lupovici, Michel Melot, Dominique Pasquier, Martine Poulain, Philippe Renaut, Lisa Richwine, Frédérique Roussel, Serge Tisseron, Christian Vandendorpe, Denis Zwirn.

140 × 210 mm | 180 pages